Actualité

180718_DCDO_FS_©I.Mathie_0452_preview.jpg

Suite pour transports en commun

Autrice-metteuse en scène : Caroline Melon

Mouvement 1 : Foule S.
Mouvement 2 : Comme on nous parle

du 15 au 19 septembre 2020 - Espace public à Nantes (Reporté)
Programmé par Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique, Nantes

Suite pour transports en commun
À l'heure où nos villes se transforment en lieux de passage plus qu'en lieux de vie, où la mobilité (choisie ou non) peut nous conduire à une sensation de déracinement, de "déshabitation" de notre territoire de vie, la performance Suite pour transports en commun cherche à insuffler de légers décalages au sein de ces transports en commun. Pour gratter la surface des humains pressés que nous sommes, re-créer des situations d'échanges éphémères, de magie du quotidien, d'infra-ordinaire légèrement dérangé. Ce projet artistique se décline en deux mouvements (Foule S. et Comme on nous parle), chacun dédié à un type de déplacement. 

Production : De chair et d'os
Coproduction : Été Métropolitain-Bordeaux-Métropole, Les Tombées de la Nuit (Rennes), IN SITU (Réseau cofinancé par le programme Europe Créative de l’Union européenne), le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique (Nantes).
Avec le soutien de la Semitan
Caroline Melon est artiste associée au Grand T, théâtre de Loire-Atlantique
©Ivan Mathie

regard_recadree.jpg

Bons baisers de Libourne

ANNÉE #3 - MAISON-FLEUVE
Un projet de Jonathan Macias et Caroline Melon
Sur une commande du Théâtre le Liburnia

Périodes de résidence - Libourne
du 28 au 30 janvier 2020 : résidence sensible
du 7 au 9 avril 2020 : résidence documentaire
du 16 au 18 juin 2020 : résidence création
du 21 au 23 septembre 2020 : résidence de création

Création :  9 et 10 octobre 2020

C'est l'ultime volet du voyage au long cours de Bons baisers de Libourne ! Après une année consacrée à l'intime de la Maison Graziana, puis une occupation des vitrines vides de Maison-Ville et ses questions autour de la vie ensemble et des espaces partagés par les Libournais·e·s, Jonathan Macias et Caroline Melon plongent à présent dans le rapport de la cité à ses extérieurs : comment quitte-t-on Libourne ? Comment accueille-t-on ceux et celles qui viennent d'ailleurs ?


Une production De chair et d'os sur une commande du Théâtre Le Liburnia
Avec le soutien de l'Iddac, Agence Culturelle de la Gironde, l'OARA, Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la Drac Nouvelle-Aquitaine ainsi que des habitant.e.s de Libourne et de la Cali et les lycées Jean Monnet et Max Linder.
©Ramon Ortiz de Urbina